fbpx

06 07 73 62 26 / contact@edouarddelaage.com

10 étapes pour réussir son site Internet

Pour réussir son site Internet il est indispensable de bien le réfléchir !

Aujourd’hui, un site Internet est un outil indispensable et formidable pour communiquer, vous faire connaître, accroître votre notoriété et vos ventes !

Vous allez dépenser du temps, de l’argent et de l’énergie. Alors pour réussir votre site Internet, il ne suffit pas de faire un site Internet et de le publier sur la toile.

Il faut le réfléchir, le préparer, se poser les bonnes questions, s’en servir, le faire vivre.

Voici 10 règles à suivre pour qu’il soit un succès.

  1. Un cahier des charges : pour définir son projet de site Internet.
  2. Bien définir votre cible.
  3. Choisir et réserver le nom de domaine de votre site Internet.
  4. Choisir un bon hébergeur.
  5. Un CMS ou un site sur mesure.
  6. Construire une navigation simple par arborescence.
  7. Organiser visuellement votre site Internet.
  8. Sécuriser et maintenir votre site Internet à jour.
  9. Soigner les apparences.
  10. Lancer votre site Internet.

1) Un cahier des charges : pour définir son projet de site Internet.

Pour réussir son site Internet, il est important de bien définir votre projet et donc de le synthétiser dans un cahier des charges.

La rédaction, et le travail de coucher sur le papier votre projet, vous permettra de le synthétiser et de l’organiser.

Ce document vous accompagnera tout au long de la création de votre site Internet et il vous sera utile pour communiquer avec vos prestataires (développeurs, graphistes, rédacteurs…)

Voici les principales questions auxquels vous devez répondre :

  • qui êtes-vous ? / présentation de votre entreprise
  • quelles sont vos objectifs ?
  • qu’attendez vous de votre site Internet ?
  • en quoi votre site Internet va vous aider ?
  • qui est votre cible ?
  • que recherchent vos prospects sur votre site Internet ?
  • quel type de contenu allez-vous proposer à votre audience ?
  • de quelles fonctionnalités avez-vous besoin ?
  • quel design souhaitez-vous ?
  • quel est votre budget ?

Décrivez le plus précisément possible ces points dans votre cahier des charges.

Votre site Internet peut vous aider à obtenir de nouveaux clients, fidéliser ceux que vous avez déjà, vendre des produits (e-commerce) ou bien encore augmenter l’intérêt des gens pour vos nouveaux produits, mettre en avant votre expertise, générer des ventes, offrir un support à votre clientèle, faire du recrutement…

Bien sûr, il peut répondre à l’une de ces questions ou plusieurs.

L’idée ici, est de bien regrouper vos idées, et les définir pour avoir une vision claire de votre projet.

Ce sera utile par la suite pour organiser et structurer le site Internet, ainsi que pour les choix technologiques pour votre site Internet. CMS ou développement sur mesure ?

2) Bien définir votre cible est indispensable pour réussir votre site Internet !

Définir son audience

Qui sont les internautes qui viendront sur votre site internet ? Est-ce votre clientèle habituelle, des prospects, des spécialistes d’un sujet que vous traitez ?

Cette cible est-elle locale, régionale, nationale ou Internationale ?

Définissez bien votre cible type, ou ce qu’on appelle votre persona. Cela vous aidera et vous guidera dans vos choix rédactionnels, dans le graphisme du site Internet mais aussi les stratégies de marketing et communication digitales ainsi que les outils à mettre en place pour les différentes langues de votre site Internet.

A savoir : en marketing, un persona est un personnage imaginaire représentant un groupe ou segment cible dans le cadre du développement d’un nouveau produit, service, ou d’une activité marketing prise dans sa globalité.

Le persona est généralement doté d’un prénom et de caractéristiques sociales et psychologiques.

Le persona est alors pris en compte pour le développement du contenu et de la ligne éditoriale de votre site Internet pour l’optimisation du parcours client.

3) Choisir et réserver le nom de domaine de votre site Internet.

nom de domaine d'un site Internet

Cela peut paraître évident, mais le nom de domaine est sous-estimé par de nombreux porteurs de projets : il est la porte d’entrée de votre boutique ou bureau virtuel. Il est donc souvent le nom de votre marque ou de vous-même si vous exercez en tant qu’indépendant.

Attention lors de ce choix. Pensez-y tout de suite, avant même la rédaction de votre cahier des charges. En fait, c’est même la première chose à faire avant que quelqu’un d’autre ne le réserve. Ce serait dommage de travailler des mois sur le site Internet et que ce nom de domaine soit pris au moment de le réserver.

Rendez-vous sur n’importe quel site d’hébergeur comme par exemple OVH ou Google Domains, vérifier sa disponibilité et réservez le.

Aux vues du budget relativement faible, prenez-le en .fr et en .com.

Prenez aussi les variantes au pluriel avec et sans tirets… tout cela pour éviter le cybersquatting. Par la suite il faudra choisir le nom de domaine principal. Mais au moins, vous serez certain que personne ne viendra prendre un nom de domaine proche du vôtre.

A savoir : le cybersquatting est une pratique consistant à enregistrer un nom de domaine correspondant à une marque, avec l’intention de la revendre ensuite à l’ayant-droit, d’altérer sa visibilité ou de profiter de sa notoriété.

Peu importe chez qui vous réserverez votre nom de domaine. Il sera très facilement transférable ou redirigé par la suite vers votre hébergement.

4) Choisir un bon hébergeur.

herbergement de site Internet

La question de l’hébergement de votre site Internet doit aussi intervenir relativement tôt dans votre projet pour réussir votre site Internet. Vous devez prendre en compte plusieurs éléments dans votre choix : la volumétrie attendue de votre site, combien de visites simultanées attendez-vous ? Avez-vous besoin d’un hébergement dédié ou mutualisé ? Votre budget ? Avez-vous des connaissances techniques ?

Pour un site Internet de qualité, oubliez les hébergements gratuits.

Il vous reste donc 4 possibilités. Les hébergements mutualisés, les VPS (virtual private server), les hébergements cloud et les hébergements dédiés.

1) Les hébergements mutualisés :

Vous partagez votre hébergement avec d’autres sites Internet et clients. C’est une solution simple et efficace pour des projets de petites envergures comme les blogs, les sites vitrine et petit e-commerce. Ils sont simples à configurer, vous n’avez pas à avoir de connaissance technique. Comme vous partagez un même serveur physique, vous partagez aussi ses ressources. Si un site reçoit beaucoup de demandes au même moment, cela impactera les autres sites Internet.

2) Les hébergements VPS :

ils sont une alternative entre les hébergements mutualisés et dédiés.

Il s’agit de posséder un serveur virtuel sur un serveur physique. Ce serveur physique contient plusieurs serveurs virtuels qui appartiennent à des clients différents. A l’inverse d’un serveur mutualisé, les ressources ne sont pas partagées avec les autres sites Internet et offrent un plus grand contrôle sur le serveur. Le coût est plus élevé mais il offre une plus grande scalabilité.

3) Les hébergements Cloud :

L’hébergement cloud fait appel à plusieurs serveurs différents et non un seul serveur physique, ce qui permet d’être en permanence actif. Si un serveur lâche, l’autre prend le relais. Cela permet aussi une répartition des charges en cas de pics de fréquentation.

4) Les hébergements dédiés :

Un  client (site Internet) = un serveur. Dans ce cas, le serveur n’est pas du tout partagé. Vous en êtes le seul propriétaire. Vous ne partagez aucune ressource avec d’autres clients. Beaucoup plus cher, ce type d’hébergement convient aux sites Internet à très fort trafic, et dont les clients veulent un total contrôle sur ce dernier.

5) Un CMS ou un site sur mesure ?

Qu’est ce qu’un CMS (Content Managment Systèm) ? : c’est un système de gestion de contenu. C’est un squelette vous permettant de gérer votre site Internet en passant par un outil déjà existant et relativement facile d’utilisation.

Il existe plusieurs CMS très connus à choisir en fonction de vos besoins.

WordPress pour les sites Internet, Prestashop pour les e-commerce et Drupal pour les sites Internet et SASS.

Ces systèmes sont idéaux pour les projets généralistes mais il faut prendre en compte leur limites.

Les CMS présentent des limites en terme de personnalisation. Si vous souhaitez une personnalisation spécifique pour réussir votre site Internet, vous devrez rapidement faire appel à un prestataire.

Beaucoup de Plugin sont à votre disposition pour les fonctionnalités. Mais il faut les connaître et bien les choisir pour ne pas ralentir, souvent de façon conséquente, votre site Internet.

Il sont relativement faciles d’accès, mais il faut tout de même les maintenir, bien les installer, les protéger….

Vous pouvez le faire vous même, mais pour un site dans les règles de l’art, il vaut mieux passer par un prestataire. Le budget reste tout de même bien moindre qu’un développement sur mesure.

Pourquoi un site sur meure :

Le développement d’un site sur mesure répondra parfaitement à vos besoins et uniquement à vos besoins. De plus, il permettra le développement de fonctionnalités bien spécifiques que les CMS n’offrent pas.

Pour cela et pour bien gérer le budget d’un tel développement, vous devez absolument bien définir vos besoins. Dans le cas contraire le budget va exploser.

Se posera le choix du prestataire en fonction des technologies souhaitées.

Les avantages sont une personnalisation à 100 %, une évolution sans limites, une administration simplifiée et une optimisation des flux.

Les trois contraintes principales seront :

  • l’étude du projet qui doit être très poussée
  • le délai de mise en place. On part d’une feuille blanche et il faut tout coder
  • donc un budget bien plus important
navigation site Internet

Pour réussir votre site Internet pensez bien à sa structure.

Celui-ci doit permettre à vos visiteurs de ne pas se perdre et de trouver rapidement ce qu’ils cherchent.

De cette réflexion, sortiront l’organisation du (ou des) menu(s) ainsi que les rubriques et pages de votre site Internet.

L’arborescence du site Internet est essentielle pour construire une expérience utilisateur fluide et ergonomique. Elle joue aussi un rôle important dans le référencement naturel.

Vous devez prévoir le parcours de vos visiteurs. Si votre visiteur arrive sur votre site pour rechercher un produit ou une information spécifique, pourra-t-il le trouver facilement ? C’est le type de question que vous devez vous poser.

L’expérience utilisateur compte beaucoup pour Google. Si le maillage interne de votre site Internet permet une navigation fluide de vos visiteurs, cela fera des points positifs et améliorera votre référencement sur Google.

7) Organiser visuellement votre site Internet.

design d'un site Internet

Lorsque vous allez travailler sur votre site Internet vous allez avoir tendance à vous focaliser sur l’aspect graphique.

Vous voudrez avant toute chose que votre site soit beau, qu’il claque avec un effet wahou !!

Aussi contradictoire que cela puisse paraître, pour réussir votre site Internet et qu’il convertisse, vous ne devez pas vous focaliser sur l’apparence. Du moins, dans un premier temps.

Le plus important est de travailler sur l’ergonomie de votre site.

Le design et la structuration de votre site doivent être entièrement pensés sur l’expérience utilisateur.

Un site Internet ne doit pas simplement être beau, il doit aussi et surtout, proposer une expérience de navigation optimale. Ce qui fait intervenir dans la réflexion les notions de simplicité, de cohérence, de confiance et de clarté.

Voici 8 règles à suivre absolument :

  1. viser la simplicité
  2. mettre en place une hiérarchie visuelle
  3. proposer un système de navigation intuitif
  4. votre site Internet doit être cohérent
  5. optimiser l’accessibilité sur les différents Device (ordinateur, tablette, téléphone)
  6. respecter les conventions standards du web
  7. créer un site Internet qui donne confiance
  8. se mettre à la place des visiteurs

8) Sécuriser et maintenir votre site Internet à jour.

Si vous investissez dans un site Internet et une stratégie digitale, vous ne voudrez pas que tout vos efforts soient anéantis en une fraction de seconde par une attaque de pirate ou une erreur technique.

Un site Internet est comme une voiture, il doit être révisé et maintenu à jour sur le long terme.

Il est impossible de préserver votre site Internet des attaques informatique, mais comme une maison (avec une alarme + un sytème vidéo + le tout relié à une entreprise de protection privée). Pour un site Internet, c’est le même principe : il y a un certain nombre de règles à respecter pour dissuader les pirates de vous attaquer.

La liste n’est pas exhaustive et fera l’objet d’un article complet. Mais voici 6 règles de base :

  1. choisir un excellent hébergeur.
  2. le HTTPS n’est plus une option.
  3. assurer la mise à jour du logiciel
  4. sécuriser vos mots de passe
  5. opter pour l’authentification à deux facteurs
  6. faire attention aux messages d’erreurs
  7. tester les sites avec les outils de sécurisation de site Internet
  8. éviter les habitudes compromettant la sécurité des sites Internet

Lorsque vous choisirez votre prestataire, n’hésitez pas à lui poser les questions précises qu’il adopte concernant la sécurité et la mise à jour de votre site Internet.

9) Soigner les apparences.

Design d'un site Internet

Vous avez bien respecté le point n° 7 ”Organiser visuellement votre site Internet” ? Maintenant vous pouvez penser à l’apparence de votre site web !

Il faut donner confiance à votre visiteur et donner un aspect professionnel pour réussir votre site Internet.

Les couleurs :

L’ensemble des couleurs doit s’harmoniser pour donner une cohérence à votre site Internet.

Choisir deux, voire trois couleurs maximum. Plus de couleurs donnera un effet ”sapin de noël » et amateuriste.

Vous pouvez utiliser la règle des 60/30/10 :

  • une couleur dominante qui couvre 60 % du site Internet
  • une couleur secondaire qui couvre 30 % du site Internet et contraste avec la couleur principale
  • enfin une couleur accent qui couvre 10% du site Internet

Vous pouvez utiliser des outils en ligne pour choisir les couleurs qui s’assemblent bien. Material Design, htmlcolorcodes ou encore Paletton.

Les polices :

Evitez de tomber dans les polices décoratives. Bien que jolies, elles nuisent à la bonne lecture du contenu. Elle ne sont adaptées que dans de rares situations qui répondent à un besoin précis.

Les polices sans-sérif, comme Arial ou Raleway sont habituellement utilisées sur Internet.

Les médias :

Les médias sont un vaste sujet qui nécessite un article complet. Il faut surtout bien vous renseigner sur différentes sources.

De façon générale deux grandes règles :

  • comme les couleurs, gardez une cohérence avec votre site, le contenu et la cible que vous visez.
  • pensez toujours aux poids et tailles de vos images. Plus vos médias seront lourds plus votre site sera lent.

Renseignez les balises « alt » de vos images.

Attention à ne pas surcharger.

Gardez à l’esprit que l’objectif de votre site est de convertir et de retenir vos visiteurs.

Pour ce faire, vous devez mettre en valeur l’information que vous voulez faire passer, il faut donc épurer le contenu.

Laissez des espaces libres, aérez votre site.

D’une manière générale, gardez une cohérence par rapport à votre marque, aérez votre texte, ne le surchargez pas de couleurs et faites attention au poids des média.

10) Lancer votre site Internet !

Que vous ayez utilisé un logiciel de création de site Internet, un CMS ou que ce soit un site sur mesure, il est indispensable de relire l’ensemble de votre site. N’hésitez pas à le faire relire par différentes personnes. L’objectif est de ne laisser aucune faute d’orthographe.

D’expérience, il en reste toujours quelques une, même après plusieurs relectures.

Testez tous les liens de votre site Internet. Mènent-ils bien aux bonnes pages et bons articles ?

Procédez avec méthode. Commencez par le menu, puis les grandes sections de votre site et, enfin les liens Internes.

Vérifiez que vos liens ne sont pas cassés, et que vous n’avez pas d’erreur 404.

Vérifiez que toutes les pages sont Responsive. Utilisez l’inspecteur Google Chrome, testez sur vos différents appareils (ordinateur, tablette téléphone). Demandez à votre entourage de tester chez eux et utilisez les outils Internet qui permettent de tester le Responsive Design.

Vérifiez que les blocs se mettent bien en place, que les images s’adaptent aux écrans, ainsi que les polices.

Vérifiez les balises ”titres de H1 à H6” de vos pages web. Cela aidera les algorithmes Google à parcourir vote site Internet.

Vérifiez aussi les balises « alt » de vos images.

Vérifiez que vous avez un site-map et qu’il soit bien configuré. Soumettez-le à Google via la Google Search Console.

Vérifiez les différentes fonctionnalités du site Internet comme les formulaires. Envoyez-vous des messages test et demandez à vos amis de faire de même.

Vérifiez que votre nom de domaine est bien configuré, que vous disposez bien d’un certificat HTTPS pour votre adresse URL et que vous avez correctement configuré votre mail pro.

Vérifiez le temps de chargement de votre site Internet. Plus de 60 % de votre trafic Internet va venir des appareils mobiles. Le temps de chargement est devenu primordial.

Vous pouvez utiliser PageSpeed Insights, Pingdom Website ou GTmetrix.

Au-dessus de 3 secondes de chargement de votre site, vous perdrez 90 % de vos visiteurs.

Etape pour réussir votre site Internet

D'autres articles concernant la création de sites internet

Indépendants créez votre site internet

Indépendants, créez votre site Internet

8 raisons de créer son site Internet quand on est chef d’entreprise, indépendant, freelance ou une association.

Indépendants créez votre site internet

Publié le 9 mai 2020 par eddelaage

Lire la suite
Prix d'un site Internet

Quel est le prix d’un site Internet en 2020 ?

Quel est le prix d’un site Internet en 2020 ? Pour savoir combien coûte un site Internet, il faut avoir une vision global du projet.

Prix d'un site Internet

Publié le 8 juin 2020 par eddelaage

Lire la suite
cahier des charge d'un site Internet

Cahier des charges de site Internet : comment le rédiger ?

Un cahier des charges de site Internet est indispensable pour réussir un projet de site internet : comment le rédiger ?

cahier des charge d'un site Internet

Publié le 14 juin 2020 par eddelaage

Lire la suite
2.2K views
Share via
Copy link
Powered by Social Snap